Chantier d’EDF à Hinkley Point : let’s go… or not !

Le projet d’EDF de construction de deux réacteurs nucléaires EPR à Hinkley Point, dans le sud-ouest de l’Angleterre, aboutira-t-il un jour ?

Après des mois d’hésitations et de polémique, l’opérateur historique de l’électricité en France, à la forme financière très précaire, avait décidé hier de lancer cette construction, censée lui donner un nouvel élan… en croisant les doigts pour que ce chantier à hauts risques ne l’emmène pas droit à la faillite, comme le craignent les écologistes, l’intersyndicale de l’entreprise (incluant la fédération CFE-CGC Energies), mais aussi certains cadres du groupe. Malgré cette forte opposition, le conseil d’administration avait donc donné son feu vert à cet investissement, chiffré sur le papier à un peu plus de 21 milliards d’euros, l’accord définitif avec l’Etat britannique devant être signé aujourd’hui.

Mais, dans la soirée, surprise ! Le nouveau ministre britannique du commerce et de l’énergie stoppait tout : « Le gouvernement va à présent analyser soigneusement tous les aspects de ce projet et prendra sa décision au début de l’automne ». Le nouvel exécutif britannique va-t-il remettre en cause les engagements du précédent ? Suite de ce feuilleton haletant à la rentrée.

hinkley_point

Sources :
EDF décide de lancer Hinkley Point, Londres tergiverse
Hinkley Point : « Les conditions de réussite du projet ne sont pas réunies » (CFE-CGC)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.