Ecoutes téléphoniques : le coup de la panne !

Ou comment la Plateforme nationale des interceptions judiciaires (PNIJ), bras armé de la Loi Renseignement, symbolise le « parfait exemple d’une mauvaise évaluation économique et technique d’une politique publique », après sa panne de début mars (et son budget, très supérieur aux prévisions intiales).

pnij

Source : PNIJ : la nouvelle plateforme nationale d’écoutes a les oreilles qui sifflent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.