L’Arcep veut voir émerger un 3ème acteur sur le marché des télécoms d’entreprise

L’Arcep et son Président Sébastien Soriano veulent en finir avec le duopole qui domine le marché français des télécoms d’entreprise (Orange Business Services avec 70% de parts de marché, et SFR avec 20%) !

Nous voulons une concurrence réelle sur ce marché. Et cette concurrence, elle doit passer par un troisième opérateur. (…) Pourquoi ? Parce que cette situation ne permet pas d’entretenir une dynamique d’investissement, d’innovation et de tarification suffisamment forte. L’expérience montre qu’au bout d’un moment, les deux gros se regardent toujours en chien de faïence… Notre conviction, c’est que “two is not enough” et que trois acteurs – voire plus – sont nécessaires.

Vouloir instaurer plus de concurrence « au bénéfice des utilisateurs finals » est une idée très louable. Attention cependant à ce que cette ouverture du marché ne se fasse pas au détriment des travailleurs, comme cela a été le cas sur le marché grand public, avec les milliers d’emplois supprimés depuis le lancement de l’offre mobile de Free.

sebastien-soriano

Source : Soriano : « Dans les télécoms d’entreprise, deux acteurs, ce n’est pas assez »

2 thoughts on “L’Arcep veut voir émerger un 3ème acteur sur le marché des télécoms d’entreprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.