Les plateformes collaboratives de travail, des gagne-pains provisoires, désormais en essoufflement

Le rapport du think tank de la holding financière américaine JPMorgan Chase portant sur l’économie collaborative est passé relativement inaperçu de ce côté de l’Atlantique. Les statistiques qu’il propose sont pourtant intéressantes, montrant notamment un ralentissement important de la croissance de cette économie depuis 2014. Distinguant les plateformes de vente/location de biens (type eBay ou Airbnb) des plateformes de travail (type Uber ou TaskRabbit), le rapport montre comment ces dernières voient désormais la croissance de leurs effectifs s’essouffler, sous l’effet d’une reprise économique qui incite leurs travailleurs à retourner occuper des emplois dans l’économie traditionnelle. De fait, l’étude montre bien le caractère provisoire de ces activités attirant les populations les plus vulnérables, qui ne sont pas désireuses d’y « faire carrière » (d’autant plus que leurs revenus mensuels sont désormais en baisse), mais plutôt de retrouver un emploi stable dès que possible.

uber

Source : Is Growth in the Gig Economy Stalling Out?

Vous pouvez retrouver une analyse de ce rapport, et d’autres qui vont dans le même sens, sur le blog de Christophe Benavent : #Gigeconomy : l’économie des compléments de revenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.