Bruxelles soupçonne Facebook d’avoir dissimulé ses intentions lors du rachat de WhatsApp

La Commission européenne reproche à la firme de Mark Zuckerberg de lui avoir caché son intention de rapprocher les données des utilisateurs de WhatsApp de celles de ses autres services, afin d’améliorer les performances de ses outils publicitaires et commerciaux. Facebook risque une amende de 125 millions de dollars.

Source : L’Europe soupçonne Facebook d’avoir menti lors du rachat de WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.