L’économie des plateformes peut « faire voler en éclats le statut de salarié »

Voilà une des conclusions de l’étude publiée par la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES, organisme dépendant du Ministère du Travail) dans le courant du mois d’août. Intitulée « L’économie des plateformes : enjeux pour la croissance, le travail, l’emploi et les politiques publiques« , elle entend cerner le phénomène de l’économie collaborative et faire le point sur son développement et sur les enjeux qu’il soulève.

Sources d’inquiétude, les effets possibles sur le travail et l’emploi sont encore plus contrastés. L’économie des plateformes offre des emplois flexibles, avec une organisation plus libre du temps de travail, qui se prêtent particulièrement à l’exercice d’activités d’appoint. Ils peuvent mieux convenir que les emplois classiques aux préférences de certains travailleurs et accroître en conséquence le niveau total d’emploi ; mais ils peuvent d’un autre côté contribuer à dégrader la qualité des emplois en augmentant la précarité et les risques psychosociaux, surtout s’ils se substituent à des emplois salariés mieux protégés.

Source : L’économie des plateformes, un défi pour la protection sociale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.