Sortir de la société de surveillance : un autre Internet est possible

Si nos activités dans le monde numérique sont de plus en plus épiées par les géants du Web ou les organes étatiques, nous ne sommes pas sans moyens, expose Tristan Nitot dans son ouvrage « Surveillance : // ».

surveillance

Source : Vivre sous surveillance : un autre Internet est possible

Pas de clic, plus de services publics ?

Une enquête réalisée par l’Institut National de la Consommation et le Défenseur des droits montre que des services publics (tels que caisses d’allocations familiales, caisses primaires d’assurance maladie ou agences de Pôle emploi) renvoient trop rapidement et systématiquement vers Internet les usagers qui les appellent : aujourd’hui, obtenir des renseignements basiques tels que l’état de ses droits, la nature de démarches à effectuer ou les pièces nécessaires à l’exécution de ces dernières n’est plus « simple comme un coup de fil ».

services

Source : Pas d’Internet, pas d’allocations ?

Orange : Macron ouvre la porte à un désengagement de l’État

Le Ministre de l’Economie redoutait, en mars dernier, la dilution de la participation de l’Etat au capital d’Orange, et sa position a largement contribué à l’échec de l’opération. Se voulant « pragmatique », Emmanuel Macron se dit désormais vendeur lorsque les conditions de marché seront « propices », à savoir quand l’opérateur historique aura mené à bien sa politique d’aménagement du territoire en fibre optique et antennes 4G, et vu le cours de ses actions remonter suffisamment. De fait, le gouvernement, qui va devoir trouver plusieurs milliards d’euros pour recapitaliser EDF et Areva, envisage de revendre une partie de ses participations les moins stratégiques, catégorie dans laquelle entre visiblement Orange.

macron

Source : Les tribulations de l’Etat au capital d’Orange

Comment vendre à la découpe le service public

Le Monde Diplomatique a publié en décembre dernier un excellent dossier d’analyse sur l’idéologie et les méthodes qui président à la suppression progressive des services publics en Europe. Illustré par différents exemples de privatisation de services, il pose d’excellentes questions sur les missions de l’État.

Le dossier est désormais en ligne sur le site du Monde Diplomatique. A lire d’urgence…

De l’Etat-providence à l’Etat manager

Le Monde Diplomatique de décembre consacre tout un dossier au thème “Comment vendre à la découpe le service public” .

Particulièrement éclairant sur les stratégies adoptées par l’idéologie libérale pour démanteler toutes les activités qui appartiennent au patrimoine national, et font partie des services indispensables à la vie quotidienne des citoyens. L’éditorial de Serge Halimi “Une dette providentielle…” permet de bien comprendre comment se boucle le discours idéologique pour rendre le processus “incontournable”.

Les auteurs de ce dossier étaient les invités de l’émission radio de Daniel Mermet “Là bas si j’y suis”, le 8 décembre, dont on peut écouter le podcast.

En complément, on peut aussi relire sur le site du Diplo, l’article de la sociologue Danièle Linhart : “Comment l’entreprise usurpe les valeurs du service public“.

A lire d’urgence pour ne pas se laisser abuser par la “pensée unique” !