ADSL : Free condamné pour pratiques commerciales trompeuses

Extrait d’un article du 8 février dans Les Echos :

Le fournisseur d’accès bridait la bande passante de ses abonnés non dégroupés. Il écope d’une amende de 100.000 euros.

C’est une vieille affaire qui remonte à la surface. Free a été condamné à 100 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Paris «pour des pratiques commerciales trompeuses commises au détriment de ses abonnés», a annoncé la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) dans un communiqué.

Les services de Bercy avaient reçu en 2007 de nombreuses plaintes de la part de consommateurs. En effet, le fournisseur d’accès à Internet limitait le débit ADSL de ses clients non dégroupés alors qu’il commercialisait une forfait «Internet haut débit illimité». Cette pratique, qui a depuis cessé, s’explique par le fait que, dans ces zones, Free ne disposait pas de ses propres équipements et louait des capacités de réseau à France Télécom. Il reposait donc entièrement sur l’opérateur historique. Pour économiser de l’argent, Free aurait préféré brider la bande passante de certains clients.

Lire la suite sur le site des Echos

Notre commentaire : Xavier Niel ne serait-il donc pas le “chevalier blanc” du consommateur ? Et que va-t-il donc faire à ses clients mobiles dont, pour l’essentiel, le trafic est acheminé sur le réseau… de l’opérateur historique ? L’illimité sera-t-il lui aussi “bridé”,  afin de faire des économies ?

A suivre…

A lire aussi, sur le site du Point : Comment la répression des fraudes a coincé Free

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.