Amazon, Uber: le travail en miettes et l’économie du partage des restes

Attention à ne pas trop s’enflammer pour les nouvelles formes de micro-travail ou de travail semi-amateur qu’essaient de généraliser les entreprises du secteur numérique.

Assez largement évoquée lors de notre Université d’été, la question de la réorganisation du travail et du partage de la richesse liée à l’apparition de nouvelles formes de travail permises par le numérique commence à devenir un vrai sujet de réflexion et de préoccupation, assez bien évoqué dans cet article de Slate.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.