Après le big-bang ! Les déçus de Free mobile recomposent le marché

Deux mois après la sortie de l’offre de Free Mobile, le monde de la téléphonie a connu de profondes mutations, dont une baisse de tous les prix. Mais ce que n’avaient pas prévu les opérateurs, c’est la volatilité nouvelle des clients… Selon les estimations du Parisien, 2 000 déçus quitteraient Free chaque jour.

[…]

L’effet de surprise et la primeur des offres proposées par Xavier Niel commencent à s’essouffler, d’autant plus que deux paramètres sont à prendre en compte.

Le premier concerne les offres Quadruple Play qui vous permettent de regrouper votre abonnement internet, la téléphonie fixe, la télévision et la téléphonie mobile. Les clients sont-ils prêts à résilier tous leurs abonnements chez les opérateurs historiques pour filer chez Free ? Rien n’est moins sûr. De ce côté, Orange et notamment Bouygues Telecom réalisent des efforts notables pour endiguer la fuite de leurs clients.

Le second est relatif à la fiabilité du réseau. Même si Xavier Niel himself a montré les crocs face aux attaques répétées et parfois acerbes de ses concurrents, c’est décidé, il portera plainte pour chaque nouveau pic.
Toutefois, force est de constater que de nombreux clients de chez Free Mobile ont très récemment subi quelques désagréments. Entre des coupures intempestives et des SMS qui ne s’envoient pas, les limites de la location du réseau Orange semblent poindre. Au-delà de la guerre des prix, ce hic est à suivre de près, d’autant plus que les fréquences allouées à Free Mobile pouvant résoudre ce problème ne seront actives qu’au cours du premier trimestre 2013. Enfin, le quatrième opérateur souhaite lancer une offre de carte prépayée. Cela maximise d’autant plus le regroupement des offres. N’oublions pas non plus que la 4G sera en test dans les prochaines semaines chez Orange (à Marseille) et chez Bouygues Telecom (à Lyon), alors que Free Mobile semble avoir du mal à faire fonctionner son réseau classique…

Extrait d’une intéressante analyse de Fabien Grenier sur Atlantico.

Une petite réflexion personnelle complémentaire, alors que l’Arcep confirme (malheureusement) nos hypothèses quant au risque de suppressions d’emplois dans le secteur des télécoms suite à l’arrivée du 4ème opérateur mobile :  les consommateurs ne doivent-ils pas s’interroger aussi sur la responsabilité sociale de l’entreprise avant de choisir leur opérateur ?

Notre tribune « Dogme de l’hyper concurrence + consumérisme = délocalisations et décroissance » a choqué de nombreux freenautes lors de sa publication, la protection de leur porte monnaie apparaissant dans leurs propos comme une motivation prioritaire sur tout le reste, et notamment la protection des emplois en France.

Pourtant,  choisir un produit « commerce équitable » qui préserve un revenu décent pour les producteurs des pays en voie de développement ou un produit « bio » préservant la qualité environnementale semble bien entrer peu à peu dans les mœurs, certes d’abord pour les consommateurs qui ont encore les moyens d’opérer un tel choix.

Mais à quel niveau de chômage faudra-t-il arriver pour que chacun se pose la question de l’emploi, en quantité et en qualité, induit par ses comportements d’achats ? Certes, les opérateurs « historiques » ne sont pas forcément exemplaires en la matière, nous sommes bien placés pour le savoir. Mais si cela devient un critère discriminant pour les consommateurs, nul doute que cela les obligera à s’améliorer !

Que tous ceux qui se plaignent de ne pas être entendus par la classe dirigeante s’interrogent : font-ils tout ce qu’il faut pour l’être ? Prennent-ils toutes leurs responsabilités dans leur vie quotidienne pour que notre monde change ? Leurs actes économiques sont-ils en adéquation avec les idées qu’ils énoncent, la société dans laquelle ils ont envie de vivre ? Donner un contenu « citoyen » à sa consommation devient certainement de plus en plus urgent, alors même que les chiffres de l’économie pèsent plus lourd que les idées humanistes dans la plupart des décisions politiques…

One thought on “Après le big-bang ! Les déçus de Free mobile recomposent le marché

  1. Ce que vous dites dans cet article est tout à fait vrai, cependant je pense que le poids du portefeuille sera toujours au deçu de celui du patriotisme économique… les produits chinois ont encore de beaux jours à vivre…

    Frédéric de Lyon-lyon.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.