Atos envoie ses salariés indésirables au placard

Par Michaël Hajdenberg Au sein d’Atos, la multinationale dirigée par l’ancien ministre de l’Économie Thierry Breton, des consignes sont envoyées aux (…)

Source : Atos envoie ses salariés indésirables au placard – Altermonde-sans-frontières

Où l’on peut voir que les manquements à la loi et aux principes officiellement énoncés par les dirigeants, dès lors que ces derniers sont pris « la main dans le pot de confiture », sont, forcément, la conséquence d’une mauvaise interprétation par les managers qui ont mal relayé… alors que, bien évidemment, ils n’ont justement que trop bien relayé les intentions de leur Direction.

Un rejet des responsabilités vieux comme le monde, auquel il ne faut bien sûr pas se laisser prendre, mais qu’il faut combattre avec la dernière énergie : ce que les salariés attendent de leurs dirigeants, mais aussi les citoyens de leurs élus, ce n’est pas un langage politiquement correct, mais bien l’application du droit, et le respect des engagements comme des personnes… Un combat de longue haleine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.