Les données relatives à notre santé ne sont jamais anodines

Des études montrent comment un indicateur aussi insignifiant que la fréquence cardiaque peut permettre d’évaluer, à tort ou à raison, les émotions, les humeurs, et même… les aptitudes sexuelles d’un individu. D’où l’importance de garder pour soi ce type d’information, susceptible d’alimenter les interprétations, aujourd’hui ou demain.

rythme

Source : Nos données personnelles ne sont jamais anodines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.