Plateformes : Sites collaboratifs, marketplaces, réseaux sociaux… Comment ils influencent nos choix

Source : FYP Editions – Editeur de la prospective et des questions de société

Le nouveau livre de Christophe Benavent, l’un des intervenants à notre Université d’été 2015 sur la numérisation de nos vies (dont nous vous présenterons bientôt le livre blanc)

L’Institution du travail – Droit et salariat dans l’histoire

institution du travailSur le site de l’éditeur, on peut lire :

Le droit du travail est sous le feu de critiques – il serait archaïque, trop protecteur, trop compliqué… – justifiant une véritable hystérie réformatrice. Mais d’où vient cette institution aujourd’hui si décriée par certains ?
Claude Didry, chercheur en sociologie, rend compte ici des dynamiques historiques du droit et du travail, telles qu’elles se déploient de la Révolution française jusqu’à nos jours. Cette analyse permet de prendre la pleine mesure de la rupture que représente l’adoption d’un code du travail dans la France de la Belle Époque. Elle permet de saisir le contrat de travail comme la base des coopérations durables et innovantes entre ouvriers, ingénieurs et techniciens, dont sortiront tout à la fois les industries et les grandes luttes sociales du XXe siècle. Ce droit nouveau ne se réduit pas à un empilement irrationnel de protections présentées aujourd’hui comme désuètes, mais institue le travail comme une activité sociale définie par un temps, la durée légale, et un lieu, l’établissement. On comprend dès lors que la remise en cause de ce droit ne peut qu’accentuer les dérives d’un capitalisme financier qui déstabilise les entreprises, en portant atteinte, dans sa substance même, au travail.
Cette grande fresque historique conduit à redécouvrir l’importance du droit du travail dans la vie des salariés, et à proposer de le prolonger par une sécurité sociale industrielle qui remettrait le travail au centre de l’entreprise et de la société.

Claude Didry fait partie des invités de notre séminaire de mai, pour parler de la réforme en cours du code du travail, la fameuse “Loi Travail”.

Pour en savoir plus sur le contenu de son ouvrage, vous pouvez écouter l’interview de Claude Didry par Philippe Arondel sur Fréquence Protestante. (si vous voulez le podcaster pour l’écouter sur un baladeur, passer par cette page)

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur… les représentants du personnel

Chargé de recherche au CNRS, Thomas Breda vient de publier l’essai « Les représentants du personnel », dont voici la présentation :

Délégués du personnel, élus au comité d’entreprise ou au CHSCT, délégués syndicaux… La France compte plus d’un demi-million de représentants du personnel. Si l’on pointe volontiers un dialogue social défaillant dans ce pays, on peut s’étonner du manque d’études consacrées à ses principaux acteurs. Que sait-on des motivations, du travail mené pour informer et défendre les autres salariés, ou encore de l’évolution de carrière des représentants du personnel ? Comment sont-ils perçus par leurs collègues et leurs employeurs ? Sont-ils discriminés ?
A partir de sources statistiques très riches mais rarement exploitées, cet ouvrage dresse pour la première fois un panorama de l’activité des représentants du personnel. Il montre que le cadre légal dans lequel ils s’inscrivent, inadapté, tend trop souvent à opposer représentants, salariés et employeurs, et propose des solutions pour que les intérêts des salariés soient mieux représentés, sans craintes, au cours des négociations comme dans la vie quotidienne des entreprises.

representants_personnels

Source : Quelle est la marge de manœuvre des syndicalistes dans l’entreprise ?

Alain Bloch, HEC Entrepreneurs – Pierre Beretti, Altedia – Homo Numericus : la mutation du travail à l’ère numérique

Source : Alain Bloch, HEC Entrepreneurs – Pierre Beretti, Altedia – Homo Numericus : la mutation du travail à l’ère numérique – Altedia TV – xerfi-business-tv.com

Une vidéo pour défricher le sujet, un livre pour l’approfondir :

index

 

 

Homo numericus au travail – Pierre Beretti / Alain Bloch
Economica – janvier 2016
ISBN : 978-2717868548

 

Industrie 4.0 – Ouvrages – La Documentation française

couverture livre

L’industrie 4.0 : vers nouvelles formes de coopération liées à la numérisation de l’industrie. Un ouvrage encore inédit, en France

Source : Industrie 4.0 – Ouvrages – La Documentation française

Selon le résumé présenté dans la newsletter du Monde : “d’ici à 2030, « la numérisation de l’industrie conduirait à créer 430 000 emplois en Allemagne mais en détruirait 490 000, soit un solde négatif de 60 000 emplois ». L’étude, réalisée par l’Institut pour la recherche sur le marché du travail et la formation professionnelle, précise que ce sont les emplois « dans le pilotage et la maintenance des machines qui seraient le plus touchés ». Elle fait valoir aussi que l’industrie 4.0 devrait changer le différentiel de rémunération entre l’industrie et les services. “

40 ressources (+1) pour comprendre l’Internet des Objets

iot

Êtes-vous un spécialiste de l’Internet des Objets ? Stéphane Schultz, fondateur de l’agence de conseil en stratégie et innovation 15marches et auteur de cet article de blog ne l’est pas. Mais, désireux de mieux comprendre les tenants et les aboutissants de cette nouvelle révolution technologique, il a fait appel à sa communauté pour constituer en quelques heures une base de connaissances sur le sujet, en 40 liens pointant vers des livres, articles, blogs spécialisés, podcasts… Apportant notre pierre à l’édifice, nous rajoutons cet article de L’Usine Digitale, qui s’intéresse aux droits et devoirs se rattachant à l’Internet des Objets.

12 livres en 12 mois pour comprendre la transformation numérique

livreLe passage d’une année à une autre est souvent l’occasion des bilans. Durant la période des fêtes, L’Usine Digitale nous a proposé une sélection de 12 romans, essais, chroniques, etc. parus en 2015, qui apportent des éclairages particuliers sur la transformation numérique de nos vies.

Vous ne les avez sans doute pas encore tous lus, alors voilà la liste de ces ouvrages avec, pour chacun, un lien vers l’article qui le présente succinctement :

  • L’âge du faire : le sociologue Michel Lallement nous emmène à la rencontre des makers, et s’intéresse à cette nouvelle façon de produire, loin du schéma de l’entreprise classique.
  • La déconnexion des élites : la journaliste Laure Belot mesure la nouvelle fracture numérique existant entre les élites politiques, intellectuelles et économiques et le reste de la société, et en évalue les conséquences.
  • A qui profite le clic ? : dans cet essai, les juristes Valérie-Laure Benabou et Judith Rochfeld s’interrogent sur les questions de la propriété intellectuelle et du partage de la valeur à l’ère de la création numérique.
  • A quoi rêvent les algorithmes ? : le sociologue Dominique Cardon nous livre sa réflexion sur le pouvoir croissant des algorithmes et, au-delà de la seule technique, les questions morales, sociales et politiques qu’ils soulèvent.
  • On m’avait dit que c’était impossible : Jean-Baptiste Rudelle, fondateur de Criteo, le spécialiste français du reciblage publicitaire, nous raconte l’épopée de sa société, qui séduit désormais des annonceurs du monde entier.
  • La France du bon coin : pour rédiger ce rapport, le consultant David Ménascé est allé à la rencontre de ces gens, de plus en plus nombreux, qui, après leur journée de travail, deviennent des micro-entrepreneurs dans le cadre de l’économie collaborative.
  • Les développeurs : le chercheur Paris Chrysos s’intéresse à ces pièces maîtresses de la transformation digitale qui, surfant entre tâches rémunérées et bénévolat, inventent un nouveau rapport au travail.
  • Bienvenue dans le capitalisme 3.0 : les journalistes Sandrine Cassini et Philippe Escande livrent une synthèse des enjeux posés par la révolution digitale actuellement en cours.
  • L’âge de la multitude (2e édition) : cette 2ème édition du classique d’Henri Verdier et Nicolas Colin est l’occasion de (re)découvrir comment les milliards d’individus qui forment la “multitude” sont devenus la clé du succès des organisations post-révolution numérique.
  • Bovary 21 : dans ce roman contant l’histoire d’une madame Bovary des temps ultramodernes, Georges Lewi critique les abus du monde du marketing et la manipulation liée aux réseaux sociaux.
  • Le monde est clos et le désir infini : nous faisant voyager au cœur des mécanismes qui ont fait advenir la société moderne, l’économiste Daniel Cohen explique pourquoi l’humanité aspire intensément à une croissance de plus en plus fugitive.
  • La gouvernance par les nombres : le juriste Alain Supiot nous montre comment les nombres qui structurent notre vision du monde ont soumis les lois à un “calcul d’utilité”, faisant en sorte qu’elles servent des “harmonies économiques”.

Bonne lecture !

J’ai réalisé que j’étais exploité (et que je ne pouvais rien y faire) – Rue89 – L’Obs

Source : J’ai réalisé que j’étais exploité (et que je ne pouvais rien y faire) – Rue89 – L’Obs

Une manière amusante d’évoquer le dernier livre de Dominique Cardon & Antonio A. Casilli : “Qu’est-ce que le Digital Labor ?”, dont vous pouvez retrouver des extraits sur INAglobal.

Big Data ou Big Brother ? la raison du numérique

Une intéressante interview d’Eric Sadin, écrivain et philosophe, auteur de “La vie algorithmique, critique de la raison numérique”, en plein dans le thème de notre prochaine Université d’été, les 22 & 23 juin prochains, sur les enjeux de la numérisation de nos vies en termes de vie privée.

(voir la page de l’émission sur le site de France Inter)

La déconnexion des élites

La déconnexion des élites from Xerfi Canal TV on Vimeo.

Outre l’intéressant constat fait par Laure Belot dans son ouvrage, elle présente aussi dans cette vidéo une segmentation de l’utilisation de la masse, nouvelle et conséquente, des données sur les utilisateurs des technologies de l’information.
L’utilisation de ces “big data” est l’un des sujets qui sera abordé lors de la prochaine université d’été de la CFE-CGC Orange, les 22 et 23 juin prochains.

Détecter le risque de burn-out

Détecter le risque de BURN OUT from Xerfi Canal TV on Vimeo.

Un cadrage assez intéressant pour identifier ce qu’est le burn-out, quels en sont les facteurs de risque, et comment l’éviter.
L’analyse de Philippe Zawieja, chercheur associé aux MINES Paris Tech, met en évidence la prédominance du contexte, qui va ensuite affecter plus ou moins les personnes en fonction de leurs caractéristiques personnelles.

A compléter sans doute par la lecture de son ouvrage, “Le burn-out”, paru dans la collection Que sais-je ?
ouvrage

En complément : l’émission de France Inter “La tête au carré” du 22 avril “La société du burn out” fait intervenir le même Philippe Zawieja, avec Jean-François Marmion et Marie Pezé.

e-mails : attention danger !

Décidément, le sujet est à la mode en ce moment 🙂

Yannick Chatelain, professeur associé à Grenoble Ecole de Management, a écrit l’ouvrage “Mes mails m’emm…melent – lire vos mails nuit gravement à ma santé“.

Il aborde avec humour de vraies questions, et évoque le risque psycho-social lié à un usage mal maîtrisé du mail : à regarder ou à lire, en complément de la brochure déjà évoquée hier.

Demander, donner, recevoir et rendre : le management par le don

Une présentation passionnante qui donne envie d’en savoir plus et de lire l’ouvrage “La Révolution du don
Le management repensé à la lumière de l’anthropologie” de Alain Caillé et  Jean-Edouard Grésy, publié en septembre dernier par les éditions du Seuil.

Vous pouvez en retrouver une brève critique sur Alternatives Economiques, et une présentation sonore sur le site des Editions du Seuil