Expliquez-moi les conditions d’utilisation des réseaux sociaux comme si j’avais 8 ans

C’est l’exercice auquel s’est pliée une avocate, qui a traduit les CGU d’Instagram dans le cadre d’un rapport des services du délégué britannique aux droits des enfants. Et expliqués comme ça, les passages portant sur le respect de la vie privée sont assez effrayants. Petit florilège :

Officiellement, tu es propriétaire des photos et vidéos que tu postes, mais nous avons le droit de les utiliser, et de laisser d’autres personnes les utiliser, partout dans le monde. Les gens peuvent nous payer pour les utiliser, et nous ne te paierons pas.

 

Bien que tu sois responsable des informations que tu postes sur Instagram, nous pouvons les garder, les utiliser et les partager avec des entreprises connectées à Instagram. Cela inclut ton nom, ton adresse mail, ton école, là où tu vis, tes photos, ton numéro de téléphone, tes « likes » et « dislikes », où tu vas, où tes amis vont, la fréquence à laquelle tu utilises Instagram, et d’autres informations comme ta date d’anniversaire, ou avec qui tu parles, même dans tes messages privés.(…) Quand tu supprimes ton compte, nous gardons ces informations personnelles, et tes photos, aussi longtemps que raisonnable pour nos affaires.

Source : A lawyer rewrote Instagram’s privacy policy so kids and parents can have a meaningful talk about privacy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.