France Stratégie relativise à son tour l’impact du numérique sur l’emploi

Après l’OCDE qui, en mai dernier, minimisait le risque d’un « chômage technologique », France Stratégie, Commissariat général à la stratégie et à la prospective rattaché au Premier Ministre, estime, dans une récente note, que seuls 15% des emplois salariés sont facilement automatisables. A l’inverse, 40% seraient « a priori » peu automatisables, une proportion en augmentation.

« La révolution numérique détruit certains emplois, mais surtout elle transforme les métiers », affirme France Stratégie, qui estime que cette transformation crée des métiers moins automatisables. Et d’illustrer son propos par la croissance du nombre d’emplois d’ingénieurs informatiques et des télécoms (+ 310 000 depuis le début des années 1980) qui compense largement la baisse du nombre de postes de secrétaires (- 160 000). Cette mise en perspective appelle au moins une question : que fait-on des secrétaires… et plus généralement de tous ceux qui n’ont pas le niveau d’études ou les compétences leur permettant d’accéder aux postes les moins automatisables ?

automatisation_emplois

Source : Après l’OCDE, France Stratégie relativise à son tour l’impact du numérique sur l’emploi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.