La CFE-CGC de SFR assigne l’opérateur pour « escroquerie »

La CFE-CGC reproche notamment à SFR Group de ne pas tenir les engagements sur le maintien de l’emploi pris au moment du rachat de l’opérateur par Numericable. Cet argument ayant alors contribué à faire pencher la balance au profit du cablo-opérateur face à son concurrent Bouygues Telecom, le syndicat attaque le groupe au pénal pour « escroquerie ».

sfr

Source : La CFE-CGC assigne SFR pour « escroquerie »

Fusions-acquisitions dans le secteur des TMT en France

Transactions dans le secteur TMT : après une année 2015 record portée par les méga deals dans les télécoms, l’activité de M&A reste soutenue en 2016

Source : Fusions-acquisitions dans le secteur des TMT en France

Toujours utiles pour avoir une vision synthétique des opérations de fusions / acquisitions menées dans le secteur des télécoms et médias, l’analyse de PWC parue en juillet reste un doc de référence.

L’OPE chahutée d’Altice sur SFR

Cette opération, qui doit permettre à Patrick Drahi de prendre totalement le contrôle de l’opérateur au carré rouge en le retirant de la cote, a été retardée de deux semaines par l’AMF. En outre, certains actionnaires minoritaires s’estiment trop désavantagés par la parité d’échange proposée.

Source : L’OPE chahutée d’Altice sur SFR

Édifiant ! La “finance décomplexée” dans toute son horreur, qui n’hésite pas à piétiner tous ceux qui pourraient se mettre en travers du gain maximal, qu’il s’agisse des salariés ou des actionnaires minoritaires. Un capitalisme totalement dévoyé !

N’est-il pas temps d’établir une régulation qui permette de se prémunir contre de tels prédateurs ?

Vers un nouvel épisode de la série « Consolidation du marché des télécoms français » ?

C’est en tout cas ce que Stéphane Richard a déclaré la semaine dernière à des investisseurs.

Les discussions sur une consolidation du marché français ont repris. Si Orange n’en est pas l’auteur, Orange se dit prêt à jouer le rôle de facilitateur et acquérir alors certains actifs.

A suivre…

operateurs

Source : Selon Orange, Bouygues, SFR et Free rediscuteraient mariage

Verizon rachète Yahoo! pour près de 5 milliards de dollars

Avec cette acquisition, l’opérateur américain Verizon met la main sur les nombreux services en ligne de Yahoo! (mail, actualités, finance, etc.), sur son moteur de recherche, sur sa régie publicitaire et sur ses biens immobiliers.

Après le rachat d’AOL et de la majeure partie des activités publicitaires de Microsoft, Verizon poursuit sa stratégie de diversification dans la publicité en ligne, censée compenser la stagnation de son chiffre d’affaires dans le mobile.

yahoo

Source : Yahoo! vend son cœur de métier à Verizon pour 4,4 milliards d’euros

Fibre dans les campagnes : s’unir pour atteindre la taille critique

Nous évoquions récemment l’émergence de ces opérateurs alternatifs qui répondent aux appels d’offres des collectivités situées dans les campagnes et les zones les moins peuplées du territoire pour y bâtir des Réseaux d’initiative publique (RIP) s’appuyant sur la fibre. Une première consolidation d’envergure devrait avoir lieu d’ici peu parmi ces acteurs, avec le rachat de Tutor par Covage. La nouvelle entité comptera 38 réseaux dans diverses régions de France, susceptibles de raccorder un total de 200 000 foyers et 120 000 entreprises. Elle se fixe un objectif de couverture de 1,3 million de logements et sites professionnels pour les prochaines années.

thd

Source : Fibre dans les campagnes : Covage en passe de racheter Tutor

SFR Belgium : Patrick Drahi sait aussi vendre

Faute d’avoir pu s’immiscer dans le trio de tête du marché belge des télécoms, le patron d’Altice souhaite se séparer de SFR Belgium, acquis en 2003, qui représente seulement 75 millions d’euros de chiffre d’affaires.

patrick_drahi

Source : SFR Belgium – Patrick Drahi sait aussi vendre un opérateur, mais un petit

Microsoft rachète LinkedIn pour 26 milliards de dollars : votre compte vaut 53 euros – Tech – Numerama

Surprise : Microsoft rachète LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars.

Source : Microsoft rachète LinkedIn pour 26 milliards de dollars : votre compte vaut 53 euros – Tech – Numerama

Sur le même sujet :

Une des conséquences de cette acquisition, notamment dans les grandes entreprises clientes de Microsoft, les entreprises pourront beaucoup plus facilement mettre la main sur les réseaux relationnels de leurs salariés. Autrement dit, à l’heure où il devient un “asset” déterminant dans le monde du travail, votre “carnet d’adresses” n’est plus un actif personnel, il devient beaucoup plus facilement “captable” par l’entreprise (même si bien sûr les liens de confiance ne se résument pas à une simple liste de coordonnées ou à un graphe relationnel).

La consolidation du marché européen des télécoms au point mort

C’est Gervais Pellissier, Directeur général adjoint d’Orange en charge des opérations européennes, qui l’affirme selon un article du Financial Times : de nouvelles fusions-acquisitions d’opérateurs ne sont plus à l’ordre du jour en Europe « pour les 12, 18 ou 24 prochains mois ».

gervais_pelissier

Source : La consolidation du marché européen des télécoms au point mort

Orange : Macron ouvre la porte à un désengagement de l’État

Le Ministre de l’Economie redoutait, en mars dernier, la dilution de la participation de l’Etat au capital d’Orange, et sa position a largement contribué à l’échec de l’opération. Se voulant « pragmatique », Emmanuel Macron se dit désormais vendeur lorsque les conditions de marché seront « propices », à savoir quand l’opérateur historique aura mené à bien sa politique d’aménagement du territoire en fibre optique et antennes 4G, et vu le cours de ses actions remonter suffisamment. De fait, le gouvernement, qui va devoir trouver plusieurs milliards d’euros pour recapitaliser EDF et Areva, envisage de revendre une partie de ses participations les moins stratégiques, catégorie dans laquelle entre visiblement Orange.

macron

Source : Les tribulations de l’Etat au capital d’Orange

Un rachat de Free par Orange ? Pourquoi ce scénario est improbable

En marge de l’article du JDD sur l’éphémère réouverture des discussions entre Orange et Bouygues Telecom, figure un encart intitulé « Et si Orange rachetait Free ? ». Un article plus étayé de ZDNet analyse les tenants et les aboutissants de cette invraisemblable opération, dont l’hypothèse a été démentie ce jour par une source « très bien placée ».

orange_free

Source : Orange qui rachèterait Free : le nouveau scénario improbable