Aux Etats-Unis, la police exploite les données des réseaux sociaux pour surveiller les manifestations

La puissante American Civil Liberties Union (ACLU), association de défense des libertés civiques aux Etats-Unis, a publié en début de semaine une série de documents prouvant que la police américaine exploitait les données de Facebook, de Twitter et d’Instagram pour surveiller des manifestations et pister leurs participants.

surveillance

Source : Etats-Unis : la police exploite les données Facebook et Twitter pour pister des manifestants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.