Mobilisation des salariés d’Alcatel: l’Arcep interpellée

Pour protester contre le plan de 4.000 suppressions d’emploi en Europe chez Alcatel Lucent, les salariés de tout le continent se sont mobilisés mardi 10 novembre. Des rassemblements ont eu lieu dans neuf pays (France, Allemagne, Italie, Espagne, Roumanie, Belgique, Pays-Bas, Autriche et Irlande).

Téléphones Alcatel
Téléphones Alcatel

Image CesarCardoso (Flickr) sous licence CC by

En France, trois manifestations ont eu lieu: une devant la Maison de l’Europe à Rennes, une autre à Paris devant le siège de l’Arcep et une troisième devant le Parlement européen. Cette mobilisation a eu lieu à l’appel de l’intersyndicale (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT). Son tract (PDF) explique les raisons d’interpeller l’Arcep.

L’Autorité « n’a jamais tenu aucun compte des obligations qui lui avaient été fixées par la loi en 2003: veiller ‘au développement de l’emploi, de l’innovation et de la compétitivité dans le secteur des télécommunications’. »

« Une Europe passoire »

« Au fil des décisions de l’ARCEP, la filière Télécom en France se précarise avec des salariés soumis aux pires dérives ou disparait – avec notamment une perte de maitrise dans la production industrielle des équipements.

Il se profile maintenant la perte de maitrise pure et simple de nos réseaux au profit d’acteurs d’autres zones géographiques (des routeurs IP et des stations radio chinoises sans garantie pour la sécurité nationale et européenne).
Le nombre de sites industriels et R&D Télécom se réduit de mois en mois en Europe alors que le nombre de régulateurs européens est toujours de 27 ! Nous en avons assez d’être ceux qui trinquent et payent la note d’une l’Europe passoire et de décisions absurdes (FFTH, 4éme licence, amendes arbitraires). »

« L’Europe peut et doit réagir pour éviter que dans dix ans, ses réseaux de télécommunications soient conçus, fabriqués, installés et exploités par des entreprises non européennes. Sinon, nos champions des télécoms continueront à licencier leurs salariés, puis ils disparaîtront », prévient le comité de groupe dans un communiqué » (cité notamment par France Soir).

Ouverture unilatérale du marché

Philippe Saint-Aubin, secrétaire du comité d’entreprise européen (Ecid) d’Alcatel-Lucent,  déclarait à 01Net: « Aujourd’hui, nous considérons que la concurrence est déloyale. L’Europe ouvre son marché de façon unilatérale : les Etats-Unis protègent leur territoire pour des raisons liées à la défense nationale, quand la Chine préserve son marché au moyen de normes et de financements. L’Europe, elle, applique la libre concurrence de façon extrêmement naïve. »

01Net relève que « cette initiative a, semble-t-il, porté ses fruits : une réunion de travail avec Jean-Luc Silicani, président de l’Arcep, est prévue ce vendredi 13 novembre. »

Les décisions du régulateur ont aussi des conséquences sociales

Cette mise en cause de l’Arcep, « c’est une première depuis la création du régulateur des télécommunications (ART, puis Arcep) en 1996 », relèvent Les Echos. Qui rappellent que « les décisions du régulateur en matière de fibre optique, quatrième licence, etc., ont aussi des conséquences sociales sur les entreprises du secteur, estiment les syndicats.

(…) « On a l’impression que la seule chose qui intéresse l’Arcep, ce sont les prix. Ce qui oblige les opérateurs à mettre la pression sur leurs fournisseurs », ajoute Frédéric Aussédat de la CFE-CGC. « Et seuls les moins chers survivent.
Nous ne pouvons pas nous aligner sur les moins-disants », poursuit ce dernier. »

(…) Mais les syndicats d’Alcatel, très critiques vis-à-vis de leurs concurrents chinois comme ZTE ou Huawei, ne sont pas les seuls à demander une inflexion de la régulation dans les télécoms, en France et en Europe.
D’ailleurs, des salariés de Nortel, en faillite, de SFR et de France Télécom participent à cette journée d’actions. »

A voir aussi

4ème licence mobile : une régulation socialement irresponsable – 2 novembre 2009

Capgemini emploie désormais plus d’Indiens que de Français – 21 octobre 2009

Alcatel-Lucent, des milliers de suppressions d’emploi et un bénéfice symbolique –  6 août 2009

Le secteur des télécommunications a détruit 28 300 emplois en 10 ans – 16 juillet 2009

5 thoughts on “Mobilisation des salariés d’Alcatel: l’Arcep interpellée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.